ouvrir boutique cbd france
Les démarches pour ouvrir une boutique de CBD en France

Après avoir conquis internet, les boutiques de CBD colonisent petit à petit la France métropolitaine. Le flou juridique autour du cannabidiol a permis à de nombreux entrepreneurs de se lancer dans la vente de produits contenant cette molécule, dont on ne cesse de mentionner le nom. Si vous aussi, vous souhaitez vous lancer à la conquête de ce nouveau marché, voici les informations dont vous avez besoin pour ouvrir une boutique de CBD en France.

Se renseigner sur le cadre légal

Dans un premier temps, avant même de commencer votre business plan, vous devez prendre connaissance du cadre légal dans lequel vous pouvez exercer votre activité. Vous n’êtes pas sans savoir que le CBD a provoqué de nombreux débats au sein du gouvernement. Entre les arrêtés faits à la dernière minute interdisant la vente de fleurs de CBD et les interventions du conseil Européen revenant sur ces décisions, on finit par ne plus situer les limites du cadre légal du CBD. Depuis que les autorités ont décidé que les établissements commercialisant du cannabidiol légalement fabriqué dans un pays membre de l’UE ne pouvaient faire l’objet d’une interdiction de commercialisation, nombreux sont les entrepreneurs ayant pensé à tort que tous les produits à base de CBD étaient autorisés à la vente.

D’après le dernier arrêté de la Commission Européenne, les commerçants peuvent commercialiser des produits à base de CBD, tant que les conditions suivantes sont respectées :

  • La variété de la plante utilisée pour produire le cannabidiol est la Cannabis sativa L.
  • La plante de Cannabis Sativa .L utilisée dans le produit fini devra avoir une teneur en THC inférieure ou égale à 0,2%.
  • Le produit à base de CBD doit avoir une teneur en THC inférieure ou égale à 0,2%.
  • Les produits alimentaires contenant du CBD (aliment, complément et huile) requièrent une autorisation préalable avant leur mise sur le marché. En effet, ces derniers entrent dans la catégorie novel foods aux yeux de la réglementation européenne.

Ainsi, il est important de choisir un fournisseur sérieux avec des mentions légales, qui exerce à titre principal une activité agricole, comme Pro 4 You CBD. Votre fournisseur doit absolument vous donner un document permettant d’assurer la traçabilité du produit et de prouver sa conformité avec le cadre légal en vigueur.

Non, la commercialisation de la fleur de CBD n’est pas interdite ! La cour de cassation est revenue sur l’arrêté publié par le gouvernement, autorisant ainsi les commerçants à vendre également de la fleur de CBD, tant que celle-ci respecte les conditions énoncées ci-dessus.

Notez également qu’il faut être très prudents sur le marketing commercial. Même si de nombreuses personnes s’accordent pour dire que le CBD a des vertus thérapeutiques, la loi n’autorise pas les boutiques à en faire la promotion. Egalement, les publicités via les réseaux sociaux sont interdites.

Bien entendu, vous éviterez tout amalgame avec le Cannabis et ses effets. L’emploi des termes cannabiscoffee shop et marijuana sont donc à bannir, au risque de voir votre boutique fermée pour provocation à l’usage de stupéfiants.

Trouver un local et faire un business plan

Pour ouvrir votre boutique CBD, vous avez besoin d’un local physique. Pour le choix du territoire dans lequel vous allez vous installer, évitez les communes dont le nombre d’habitants est inférieur à 10 000. Réalisez une étude de marché afin de savoir quelle proportion de la population proche de votre localisation consomme du CBD, et déterminer le nombre d’habitants par boutique de CBD. Notez que la plupart des consommateurs se tournent vers la fleur de CBD. L’huile de CBD arrive en 2ème position, avec environ 20% des usagers.

Pour commencer, un local dont la superficie est comprise entre 20 et 40m² devrait être suffisant. Ce type de magasins ne nécessite pas de grandes surfaces, l’essentiel est que les produits soient bien présentés et que la clientèle puisse circuler librement.

Dans l’idéal, évitez de vous engager dans un bail commercial avec le propriétaire avant l’ouverture de votre boutique. Il est préférable de négocier la signature d’un bail précaire d’une durée de 6 mois ou 1 an, selon la flexibilité du propriétaire. Ce laps de temps vous offrira l’occasion de prendre du recul sur le fonctionnement de votre boutique. N’hésitez pas à demander au propriétaire de vous octroyer 1 mois de gratuité sur la location. La majorité des propriétaires accepteront votre proposition, car vous disposez d’un argument plutôt convaincant : vous allez rafraîchir et réaménager le local, lui offrant une plus-value. Egalement, vous pouvez jouer sur le fait qu’après la signature, vous ne pourrez pas ouvrir votre boutique avant que celle-ci ne soit raccordée aux différents réseaux, ce qui prend environ une quinzaine de jours.

Le budget nécessaire pour ouvrir une boutique de CBD (hors franchise) est d’environ 15 000€, si l’on inclut les dépenses suivantes : aménagement intérieur (3 000€), aménagement extérieur (1 000€), remplir la boutique de produits (entre 3 000 et 6 000€), création de l’entreprise (1 000€), location du local (très variable).

Les démarches administratives

Pour ouvrir une boutique de CBD, au même titre que n’importe quel commerce, il faut tout d’abord prendre le statut professionnel en créant une entreprise. Généralement, les personnes qui souhaitent ouvrir une boutique de CBD se tournent vers une structure juridique de type SAS (société par action simplifiée), qui se décline en SASU si vous êtes le seul investisseur.

Les démarches sont assez simples : il suffit de s’enregistrer à la chambre du commerce. Par la suite, il est recommandé de protéger votre propriété intellectuelle, en déposant votre marque et en cédant vos créations (logo, dessins, codage) à votre société.