expertise immobilière
expertise immobilière : tout savoir

La formation d’un expert immobilier est longue et coûteuse. Elle est également très exigeante en termes de connaissances techniques et juridiques. Les missions de l’expert immobilier sont multiples, aussi bien sur le plan juridique que technique. Il s’agit en général d’estimer la valeur vénale et locative d’un bien immobilier tout en ayant comme points de repères les situations géographiques, économique, urbanistique ou technique du bien. Cette fiche métier vous permettra d’en savoir plus à ce sujet.

Quelles sont les missions d’un expert immobilier ?

L’expert immobilier est souvent chargé d’une mission de conseil. Celle-ci consiste à établir un diagnostic immobilier afin de conseiller le client en fonction de la situation du bien à vendre ou à acheter.

L’expertise immobilière est très réglementée et l’expert doit être en mesure d’émettre cette expertise qui s’appuie sur des données objectives.

Les missions d’un expert immobilier sont les suivantes :

  • Déterminer la valeur locative et vénale du bien à vendre ;
  • Estimer la valeur locative et la valeur d’achat au mètre carré ;
  • Déterminer les charges et le revenu des locataires ;
  • Identifier le prix de revient d’un bien immobilier en fonction de la rentabilité et les frais d’achat ;
  • Trouver la date de construction d’un bien immobilier ;
  • Préciser les matériaux de construction des bâtiments : bois, brique, parpaing, béton armé.

Pour réussir à faire tout cela, l’expert suit au préalable une formation spécifique.

Quelle est la formation des experts immobiliers ?

L’expert immobilier doit suivre une formation certifiante. Il existe plusieurs formations professionnelles.

Les principales sont :

  • Les formations professionnelles dispensées par l’Association française des experts immobiliers, organisme de formation agréé par le Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle.
  • La formation proposée par la FNAIM (Fédération Nationale de l’Immobilier) qui donne une certification ou un titre professionnel. Celle proposée par le CFA (Centre de Formation des Apprentis) qui donne un diplôme d’État.

L’expert immobilier est un expert garant de la qualité de l’expertise. Par conséquent, il est tenu de respecter certaines règles, dont certaines sont communes avec les autres professions du bâtiment.

Pour être librement désigné expert immobilier, il faut avoir le profil suivant :

  • Avoir moins de 26 ans pour les hommes et moins de 30 ans pour les femmes, à la date d’attribution du titre.
  • Souscrire à une assurance obligatoire professionnelle couvrant les risques liés à l’exercice de la profession d’expert immobilier.
  • Être titulaire d’un diplôme ou d’une attestation de niveau V (CAP, BEP, baccalauréat professionnel) en électricité, en plomberie, menuiserie ou agréé par le ministre chargé du Travail.

Les compétences nécessaires

Les compétences exigées pour l’obtention du titre sont :

  • Être capable d’exercer les fonctions d’expert immobilier dans les domaines de l’électricité, de la plomberie, la menuiserie et les réseaux ;
  • Pouvoir effectuer une expertise immobilière sur les besoins énergétiques de l’habitation.

Les conditions d’accès au métier

Il existe différentes conditions pour avoir le titre d’expert immobilier et pouvoir exercer en toute légalité.
Il faut avoir réussi à un examen du diplôme national du titre professionnel d’expert immobilier (DNTPEI).

Vous devez posséder une expérience professionnelle d’au moins deux ans dans un des domaines de la plomberie, de la menuiserie, de l’électricité ou des réseaux.

Il faut faire une formation continue sur des thèmes spécifiques au titre professionnel (travaux électriques, travaux de plomberie, travaux de menuiserie et travaux en matériaux composites).

Vous devez suivre une formation continue sur le contrôle intégré de l’étanchéité des bâtiments, les techniques de réduction de la consommation d’énergie ou la maîtrise du confort dans les logements.

Quelles sont les sanctions encourues pour les experts immobiliers ?

Sanction en immobilier
L’immobilier et ses sanctions

L’expert immobilier qui viole la réglementation de l’exercice de sa profession est passible de sanctions.

Ce sont les sanctions :

  • disciplinaires ;
  • pénales ;
  • civiles.

Pour les sanctions disciplinaires, il peut être radié à titre définitif ou temporairement et même être suspendu de son exercice.
Pour les sanctions pénales, l’expert immobilier peut être condamné à une peine d’emprisonnement, une amende ou les deux.
Pour les sanctions civiles, il peut être condamné à des dommages-intérêts en faveur du propriétaire du bien.

Quelles sont les réglementations du métier d’expert immobilier ?

L’exercice de la profession d’expert immobilier est régi par le code de déontologie et par les textes réglementaires.

Le code de déontologie a pour objet de régir les relations entre les parties prenantes. Entre les propriétaires et vendeurs, les acquéreurs et locataires, les bailleurs et locataires, les associations poursuivant des buts non lucratifs (dont le Conseil national des experts immobiliers) et les différents intervenants du marché de l’expertise immobilière.

Il s’applique aux membres du Conseil national des experts immobiliers et à tous les professionnels qui exercent une activité d’expertise immobilière.

L’exercice de la profession d’expert immobilier est régi par un décret (n° 2004-964 du 25 août 2004) et un arrêté (n° 2004-1460 du 18 octobre 2004). Le décret précise les conditions dans lesquelles l’expert peut se voir reconnaître le statut d’officier public ou d’officier ministériel.

L’arrêté fixe les conditions dans lesquelles le Conseil national des experts immobiliers peut délivrer le brevet d’experte ou d’expert.

Il s’agit de permettre à tout professionnel exerçant une activité d’expertise immobilière de bénéficier de la protection conférée aux officiers publics et ministériels, et de faciliter son inscription au tableau des experts immobiliers.

En vertu de l’article 706-2 du code de procédure civile, le décret exclut du champ de cette protection les actes passés par les notaires dans le cadre de leurs fonctions officielles.

La délivrance du brevet d’expert immobilier permet au professionnel de constater et d’intenter toutes les actions et procédures nécessaires à la protection statistique des biens en matière immobilière.

Cette protection est conférée par l’établissement d’un acte authentique qui s’étend à l’ensemble des actes passés en qualité d’expert immobilier, quelle que soit la matière de l’acte.

Combien gagne un expert immobilier ?

Salaire agent immobilier
Combien gagne un agent immobilier?

Le salaire net d’un expert immobilier dépend de son expérience. Un expert immobilier diplômé bénéficie d’une rémunération mensuelle de 2 700 euros bruts s’il a plus de quatre ans d’expérience.

En ce qui concerne un expert immobilier qualifié, ses revenus varient entre 2 800 et 4 000 euros par mois. Ces informations sont purement indicatives et ne doit pas être interprétée comme un salaire minimum ou maximum.

Quels sont les inconvénients du métier d’expert immobilier ?

Une fois diplômé, l’expert immobilier peut être amené à effectuer un choix de carrière. Les principaux inconvénients sont les suivants : ce métier n’est pas pris au sérieux par une partie de la population, qui le juge peu valorisant.

Quand on est expert immobilier, on a parfois l’impression que cela ne rapporte pas assez d’argent et qu’on ne s’en sort pas. De plus, les conditions de travail peuvent être quelquefois très difficiles et déterminer une certaine charge de travail.

Il faut aussi être prêt à travailler le soir et les week-ends, notamment quand on doit faire des visites, pour ne citer que ces contraintes-là.

Retenez que le métier d’expert immobilier est passionnant et peut mener à de belles carrières. Il est vrai qu’il faut y mettre beaucoup d’énergie et que ce n’est pas toujours facile au quotidien.

Même si la plupart pensent que ce métier n’est pas très excitant, il faut noter qu’il peut tout de même être passionnant quand on s’y prend bien. Vous êtes en connaissance à présent de tout ce qu’il faut savoir sur l’expertise immobilière et ses avantages. N’oubliez pas de bien choisir votre assurance.