La tête de robinet thermostatique de radiateur est une pièce essentielle de la technologie des radiateurs. Elle est l’une des nombreuses commandes de chauffage possibles pour moduler la température de l’air dans les pièces et en raison de son excellent rapport qualité-prix et de sa facilité d’utilisation, c’est l’une des plus populaires.

Vous trouverez ou installerez votre vanne thermostatique sur le côté de votre radiateur et une installation correcte vous permettra de tirer le meilleur parti d’une seule chaudière et de profiter de différentes chaleurs dans différentes pièces.

Comment fonctionnent les vannes thermostatiques de radiateur ?

Le robinet thermostatique est une vanne qui s’autorégule, ce qui signifie qu’elle ajuste le débit d’eau dans votre radiateur en fonction du réglage. La tête de la vanne thermostatique est placée au-dessus du corps de la vanne. Lorsque la température de la pièce change, la tête de la vanne se dilate, ajustant une goupille dans le corps de la vanne pour qu’elle s’ouvre ou se ferme.

  • la dilatation, lorsque la pièce se réchauffe, bloque le corps de la vanne afin de recevoir moins d’eau chaude dans le radiateur ;
  • la contraction, lorsque la pièce se refroidit, ouvre le corps de la vanne pour recevoir plus d’eau chaude dans le radiateur.

Les TRV existent en deux modèles principaux. Il peut s’agir de modèles à cire ou à liquide, les robinets thermostatiques à liquide étant les plus récents. Leur principal avantage par rapport aux robinets thermostatiques à cire est qu’ils permettent un réglage plus rapide en fonction des changements de température. Les robinets de radiateur thermostatiques à cire et à liquide offrent tous deux un réglage automatique, contrairement au robinet de radiateur manuel de base.

Faut-il installer des vannes thermostatiques en plus des thermostats d’ambiance ?

Oui ! Les vannes thermostatiques sont le meilleur moyen d’obtenir un chauffage optimal dans votre maison ! Si elles sont utilisées en assemblage avec un thermostat d’ambiance, elles ajustent parfaitement votre chauffage et vous ne vous retrouverez donc pas avec certaines pièces surchauffées. Le résultat ? Plus de confort et une meilleure économie d’énergie !

Il est connu que les thermostats d’ambiance évaluent la température de la pièce où ils se trouvent. Si cette pièce n’est pas aussi chaude que vous le souhaitez, le thermostat lance un signal à la chaudière pour qu’elle ajuste la température, et ce, jusqu’à atteindre celle requise, mais toutes les autres pièces où les vannes des radiateurs sont ouvertes seront chauffées en même temps.

Régler le robinet thermostatique

Un robinet thermostatique complète la tâche du thermostat d’ambiance en opérant sur un radiateur bien précis. Lorsqu’un radiateur atteint la température voulue, le robinet thermostatique ferme effectivement l’arrivée d’eau chaude. Ne soyez pas surpris si vous ne pouvez pas le voir fonctionner, toute la pratique est à l’intérieur !

Toutefois, les réglages manquent de netteté et de précision, car les robinets thermostatiques sont gradués en chiffres et non pas en degrés Celsius. Vous devez choisir le chiffre qui correspond au niveau de chaleur que vous souhaitez. C’est une question d’essais et d’erreurs. Une fois que vous avez obtenu le résultat souhaité, laissez-le ainsi !

Comment optimiser vos résultats ?

N’oubliez pas que le thermostat d’ambiance est le patron. Il indique à la chaudière quand elle doit s’arrêter et démarrer. Lorsque la température souhaitée dans une pièce spécifique est atteinte, tous les radiateurs s’éteignent, que leurs vannes thermostatiques soient ouvertes ou non. Si vous avez un thermostat d’ambiance fixe, vous devez choisir correctement la taille de vos radiateurs pour qu’ils puissent chauffer vos pièces comme vous le souhaitez.

Les robinets thermostatiques de la pièce où se trouve le thermostat d’ambiance doivent obligatoirement être fixés sur la chaleur maximale. En fait, si vous modifiez le réglage de la vanne, vous risquez de troubler le bon fonctionnement du thermostat d’ambiance. Lorsque vous transposez votre thermostat sans fil, veillez à régler les vannes dans la nouvelle pièce de référence et dans l’ancienne. Évitez d’essayer d’ajuster constamment le réglage des vannes thermostatiques ; si vous sentez qu’il fait froid ou que la pièce n’est pas assez chauffée, ouvrir complètement la vanne ne vous aidera pas. En fait, la vanne d’entrée d’eau chaude restera complètement ouverte jusqu’à l’obtention du niveau de chaleur souhaité.